lundi 23 février 2009

Le voisin - Partie 2

Encore! Il récidive! Incroyable! Vraiment!

Je n’ai maintenant plus le choix. Je dois le dénoncer. Voici donc la suite de mon histoire avec mon pathétique voisin.

Ça remonte donc à trois semaines. La dernière tempête de neige. Étant donné qu’il est aussi paresseux qu’un lémur sur les endorphines, Uncle Bens n’est pas capable de lever la neige à bout de bras! Non! Impossible! C’est trop forçant. C’est beaucoup plus facile de prendre la neige…et de la déposer dans la rue, sur le bord de son entrée.

Tout est beau au pays de Peter Pan. Les ‘tits oiseaux cuicui et le p’tit lapin qui gambade.

Jusqu’à ce que la maudite charrue décide de passer et d’emmener avec elle l’ensemble complet de la neige du voisin.

Zouuuuu! Dans l’entrée d’iBen. Quatre pieds de banc de neige! Awaye le cave! T’as une souffleuse toi. Débrouille toi!

Il a fait ça tout l’hiver passé. Tout cet hiver, et même encore ce soir!

Il y a deux hics avec ce principe :

1- Ma souffleuse m’a couté 25$. Pas besoin de vous dire que c’est de la rouille sur deux roues. Elle souffle à peine. Alors des bancs de neige de quatre pieds….. buzzzzzzzz … on passe à un autre appel.

2- Le matin, ça ne me tente pas toujours de passer la souffleuse. Déneiger un banc de neige de 2 pieds à la pelle ça se fait. Quatre, c’est plus compliqué. Résultat, je finis de passer la souffleuse et je sens le skidoo à plein nez! Parfait pour les relations interpersonnelles au travail!

Bref, y’a trois semaines, il m’a fait chier le voisin. Par contre, ce qu’il n’avait pas prévu cette journée là, c’est qu’il y avait un vent de 80 km/h soufflant… dans sa direction. Ma souffleuse est peut-être fluette, mais avec le vent…. Wala! Il a fallu qu’il la pelte deux fois son entrée! J’ai même dû faire 2-3 trous dans son tempo avec les quelques mottons de glace qui ont décollés!

La vengeance est douce au cœur du sauvage…

J’ai effectivement appris ça le lendemain matin…

Je sors de chez moi, déguisé en banquier, as usual. Je déneige l’auto.

******************
Uncle Bens : Hey Benoit, t’aurais pas deux minutes pour venir m’aider?
iBen : Hu? Qu’est-ce qu’il y a?
Uncle Bens : Bien heuu…. Je pensais pas que le banc de neige était si gros et…
** NON! C’est pas vrai! Pas ce matin!!!**
******************

Ben oui! C’était vrai! Le connard a réussi à coincer son SUV dans le banc de neige. Et comme je ne suis pas capable de dire non…

7 heures AM, à quatre pattes en dessous du SUV à déneiger le dessous du camion, en habit, pendant que Monsieur, LUI, pèse tranquillement sur l’accélérateur pour essayer de se décoincer!

Je voulais le tuer!

Mais ce qu’il y a de plus génial, c’est qu’après 45 minutes de gossage, tout juste après avoir réussi l’exploit de dégager son SUV, son ado de 18 ans sort de la maison, embarque dans son char et criss son camp! Comme ça!

RRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

C’est décidé, j’attends qu’il fasse plus chaud et j’m’en vais pisser dans sa tank à gaz! J’en ai ma claque!

3 commentaires:

Anonymous Kate a dit...

**soupir**
Benoit, Benoit, Benoit...
Tu devrais traîner avec toi une enregistreuse sur laquelle tu auras au préalable enregistré une toute petite phrase :
NON!

mouhahahaha
Pauvre petit...

24 février 2009 à 08 h 26  
Blogger Chocolyane a dit...

Ça lui tentait pas de demander à son gars de l'aider, non?

Argh.

24 février 2009 à 09 h 24  
Anonymous Christelle a dit...

Next time que tu l'aides, c'est toi dans le char qui pèse sur la pédale, et lui dehors à forcer comme un bon! Or he can do it all alone!! :P

25 février 2009 à 17 h 51  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

<< Accueil