dimanche 13 janvier 2008

La vie est contre moi en 2008: #1 - Partie 2

Troisième activité : La chasse au trésor dans le brouillard

Mardi après midi, 13 heures 30.

On se rejoint tous dans le grand Hall de l’hôtel et on nous annonce la grande activité de groupe tenue, jusque là, secrète.

Ce sera une chasse au trésor par équipe!

Comme dans les camps de vacance.

Rappelons nous que nous sommes à Sacacomie pour relaxer et profiter d’un prix reconnaissance. Bien sûr, pour relaxer, il faut faire une chasse au trésor en groupe. Et bien sûr, les équipes sont constituées À L’AVANCE. Et bien sûr aussi, les organisateurs se sont arrangés pour nous jumeler avec du monde que nous ne connaissons pas afin de faire copain copain.

Et ça a très bien marché. Je suis devenu un vrai best buddy avec le chum d’une fille des RH. Pas vraiment le choix, on s’est perdu 2 heures dans le bois à chercher un T@B@RN@k d’indice.

Le genoux gauche complètement en compote des suites du ballon balais et du traîneau à chiens, je demeurais (avec l’autre gars) une des personnes les plus en forme de l’équipe. Alors, pour tirer profit de notre cardio et de notre jeunesse, on nous envoya récupérer un indice situé dans le fin fond du bois sur un sentier de raquette de 1.6 Km.

Je demande à un employé ou se trouve le sentier et comment y accéder.

iBen : Pour aller au Belvédère c’est ou?
Employé : Par là. C’est à 2 Km environ. T’as deux chemins possibles. La trail de raquettes ou le chemin de terre.
iBen : Le plus rapide?
Employé : La trail de raquettes. Mais tu vas caler jusqu’aux genoux. C’est vraiment plus raide par là.

Dans ma tête à moi : Plus rapide. Plus court. Plus dur. Yop! La trail de raquette!

Donc nous partons, mon best buddy et moi, à la course, dans le chemin de raquettes.

Le problème (que je ne savais pas avant de me lancer en courant dans ce sentier là) c’est que les organisateurs n’avaient pas imaginé trente secondes que deux fous innocents partiraient par ce sentier à pied. Ils avaient donc placé l’indice de façon à ce qu’il soit visible SEULEMENT par l’arrivée via L’AUTRE CHEMIN!

Résultat numéro un: On est vraiment passé tout drette.

Résultat numéro deux : Au lieu de faire la moitié du chemin (parce que l’indice était en plein milieu du sentier), nous avons fait le sentier AU COMPLET! 1.6 Km. Rendu au bout, nous nous sommes rendus compte que nous étions passés tout droit. Ça va de soit.

Mais comme je suis une tête de cochon, un innocent, un compétiteur au maximum, au lieu de revenir par le chemin de terre, j’ai fait demi-tour et je suis revenu par le sentier de raquettes! Je le voulais l’indice moi!

Résultat numéro 3 : Au lieu de prendre 15 minutes comme tout le monde pour faire l’aller retour, nous avons pris … 2 heure 15! Nous sommes sortis du bois à 17 heures, en pleine noirceur.

Résultat numéro 4 : Tout le monde de l’hôtel était sur le gros nerf et nous pensait perdu pour de bon. On a vraiment eu l’air innocent quand nous sommes sorti de la forêt en criant l’indice comme des mongols alors que des groupes de gens s’apprêtaient à partir à notre recherche avec des skidoo!

3.2 Km à la course, dans un sentier de raquettes, à caler jusqu’aux genoux. Toute une activité de détente.

BRAVO Ben! BRAVO!

** Suite plus tard **

3 commentaires:

Blogger Yano a dit...

Gaston Lagaffe c'était vraiment de la petite bière à coté de toi!

13 janvier 2008 à 20 h 29  
Anonymous gen gen a dit...

Avoue donc que tu rêve d'être un courreur des bois!

Moi je m'attendais à te voir revenir avec un "cas que de poils" et des lapins pour le souper!!!!


:P

13 janvier 2008 à 22 h 23  
Anonymous PetiteGenny a dit...

au moins tu t fais un ami... c positif comme experience. =D
J'espere que tu n'a pas pris froid .

17 janvier 2008 à 12 h 44  

Publier un commentaire

S'abonner à Publier des commentaires [Atom]

<< Accueil